Durable

Toutes les plantes ne sont pas également vertes. Mais avec le kalanchoé coloré offre aux cultivateurs la garantie de répondre aux normes les plus strictes de durabilité de la Floriculture Sustainability Initiative (FSI).

Cette plateforme internationale garantit que la culture et la sélection du kalanchoé respecte les normes exclusives de la FSI. Le kalanchoé est donc non seulement un hôte convivial de votre intérieur ou de votre jardin, il est bon aussi pour la planète.

Les systèmes de production
Les serres ultramodernes à l'isolement adéquat sont équipées de systèmes de chauffage efficaces, d’installations d'écran économes en énergie et de climatisation assistée par ordinateur. Les plantes croissent en conditions optimales, grâce à une application minimale de chaleur, d'électricité et d'eau additionnée de nutriments. Les systèmes mécanisés de rempotage, transfert interne et traitement des plantes allègent la charge de travail et contribuent à des circonstances de travail satisfaisantes.

Le CO2
Les cultivateurs de kalanchoés utilisent également en grande quantité le CO2 émis industriellement. Ils contribuent ainsi à la réduction du problème climatique. La chaleur qui n’est pas immédiatement nécessaire est stockée temporairement pour un usage ultérieur. L’électricité produite non nécessaire à l’entreprise elle-même est redirigée vers un collègue ou le réseau.

L’eau
Les systèmes d'eau des entreprises sont entièrement fermés. L'eau résiduelle, y compris ses nutriments associés, après un arrosage (eaux usées) est filtrée et conduite via une installation de désinfection, pour ensuite resservir en eau recyclée.

La protection phytosanitaire
Les kalanchoés sont des plantes robustes non sujettes aux maladies et parasites, pour autant qu’elles aient reçu le soin adapté. Dans la mesure du possible, elles sont traitées principalement avec des agents à l’impact environnemental aussi faible que possible, ou traitées biologiquement avec des agents prédateurs et d’origine naturelle.

Le terreau
Les cultivateurs de kalanchoés et leurs fournisseurs s’efforcent depuis des années de réintroduire l’usage de la tourbe dans le terreau et de la remplacer en partie par des alternatives durables telles que les copeaux de bois, les fibres de noix de coco, et les copeaux de noix de coco. L'avantage supplémentaire de ces derniers produits est qu'ils permettent aux cultivateurs de kalanchoés de contribuer à la conservation des plantations de noix de coco en Inde et au Sri Lanka, entre autres. Les plantes semblent bien croître, principalement sur leur « résidus ». C'est à juste titre une situation gagnant-gagnant.

Le logement durable
Pour les consommateurs également, il n’est pas difficile de garder leurs kalanchoés jolis, robustes et sains de façon durable. Arrosez modérément et laissez sécher la couche supérieure du sol entre deux arrosages. Soyez frugal(e) également en engrais pour plantes, car étant une plante grasse, le kalanchoé se contente de peu naturellement. Lorsque vous vous lasserez de votre kalanchoé, il peut sans problème être composté en ordure végétale. Le kalanchoé est ainsi une plante que l'on peut particulièrement apprécier « du berceau à la tombe ».